Dans un de mes derniers articles, je vous ai présenté la manière dont j'ai monté la sonde de mon Helix 5 DI GPS (Humminbird) sur mon float-tube. Si cette version fixe permet une tenue simple mais efficace de la sonde, elle possède toutefois l'inconvénient de ne pas protéger celle-ci lors des opérations de mise à l'eau ou de débarquement. En effet, la sonde risque de frotter sur le fond ou même sur des obstacles immergés lors de ces phases délicates.

 

Fort de cette constatation, j'ai donc à nouveau planché sur mon support. Et je suis finalement arrivé à fabriquer un modèle à bras mobile permettant justement d'éviter la potentielle mauvaise rencontre de la sonde avec un écueil.

 

Encore une fois, l'objectif était de faire simple, économique et efficace. Et l'objectif a été à nouveau rempli !

Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif
Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif
Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif
Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif

Côté matériel, une fois de plus, rien de bien compliqué ! En plus de la sonde tri-faisceaux Down Imaging XNT-9-DI-T (remplacée pour la photo par un modèle plus ancien), il m'a fallu quelques matériaux relativement peu coûteux et assez faciles à trouver :

- 24 cm de tube en aluminium de section rectangulaire 10 x 20 mm,

- 9 cm de plat en aluminium de 20 mm de largeur,

- 1 ensemble vis/rondelle/écrou indesserrable diamètre 6 mm en inox,

- 1 ensemble vis/rondelle/écrou diamètre 8 mm en inox,

- 1 molette de fixation de mancheron pour vis et écrou de 8 mm de diamètre,

- 1 rivet inox de 5 mm de diamètre,

- 1 sangle de marque Tribord de largeur 35 mm avec empiècement de protection néoprène (pour que la boucle métallique ne frotte pas sur la toile du float),

- 1 morceau rectangulaire de PVC 50 x 120 mm provenant d'un tube PVC chauffé au décapeur thermique, aplati, découpé précisément au cutter puis coudé (c'est la pièce la plus fastidieuse à réaliser),

- 1 bouchon PVC fin pour tube rectangulaire (optionnel),

- 1 collier nylon pour fixer le fil de sonde.

 

Soit un total inférieur à 15 €. Pour ce qui est de la molette de fixation de mancheron, il est assez facile d'en trouver dans les jardineries et autres magasins de réparation d'outillages extérieurs. Un modèle à ailettes larges permettra une bonne prise en main et un bon serrage/desserage du bras.

 

Encore une fois, je me vais me contenter de vous présenter les photos sous forme d'un diaporama. Nn'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de plus amples précisions.

Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif
Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif
Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif
Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif
Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif
Equipement de mon float-tube : fabrication et pose d'un porte-sonde à bras rotatif

Prochain bricolage pour mon float-tube ? La fabrication d'un porte-cannes double en PVC !

 

@+ Guilhem COGNET

Retour à l'accueil