Pas de slogan pour le lancement de ce nouvel épisode de Culture Fish mais quelques phrases adressées directement à son auteur (Stéphane, si tu passes par cette page ...) et qui résument bien mon positionnement par rapport à cette série.

 

Merci à toi Stéphane pour le temps passé bénévolement au dérushage puis au montage des vidéos tournées par ceux qui constituent le monde actuel de la pêche, c'est à dire nous. C'est un travail colossal non rémunéré qui est pris sur ton temps personnel, peu de personnes en feraient autant !

 

Oui, certains critiquent le placement de produits et la présence d'annonceurs mais, comme pour nous, ta web-série halieutique ne vit pas que d'amour et d'eau fraîche.

 

Merci également pour cette vision rafraîchissante du monde halieutique que nous offrent tous les quinze jours les épisodes réalisés par tes soins.

 

Désolé de ne pouvoir t'apporter de la matière première par l'envoi de séquences vidéos (les réalités économiques font qu'il y a certaines priorités dans l'achat de matériel à la maison) mais compte néanmoins sur moi pour publier et partager, modestement, ta web-série halieutique sur mon blog et sur Facebook.

 

Courage et continue ainsi car le concept est vraiment sympa. Il serait dommage que l'aventure se termine déjà.

 

Note additionnelle à l'attention des détracteurs de cette page (il doit bien y en avoir) : Non, ce n'est pas de la lèche vis à vis de Stéphane Durand-Robin mais cela m'irrite au plus haut point d'entendre certaines personnes critiquer à tout va (allusion notamment à certains commentaires récemment publiés sur le réseau social tout bleu). La série n'est certes peut être pas parfaite mais que les médisants se lancent eux aussi dans la même aventure. Lorsqu'ils réussiront à égaler ce qui est fait dans Culture Fish, ils auront alors droit au chapitre ... En attendant, qu'ils se munissent d'un bon tube de vaseline, le numéro #45 passera ainsi plus facilement !

 

Pour les autres, bon visionnage ...

 

capture-écran-culture-fish

 

@+ Guilhem COGNET

Retour à l'accueil